Le lynx boréal et le loup gris sont présents dans les massifs haut-savoyards mais ils y sont rares et discrets. Leur domaine vital est immense, de 100 à 400 km² pour le lynx et de 150 à 300 km² pour le loup. Il est rare d’avoir la chance d’observer ces espèces directement. La plupart du temps, on repère indirectement leur présence via les indices qu’ils laissent (empreintes, fécès, poils, restes de nourriture…) et le piégeage vidéo permet d’obtenir des images grâce à une surveillance permanente tout en minimisant le dérangement.

Voici quelques images que j’ai pu capter durant l’année 2021 :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Solve : *
25 − 14 =